TROMPETTE

La trompette est un instrument à vent de la famille des cuivres, constitué d’une embouchure, d’un tube cylindrique replié sur lui-même, et d’un pavillon. Dans la famille des cuivres (trompette, cor, trombone, tuba), la trompette est l’instrument dont le tuyau est le plus court, et par conséquent celui qui émet les sons les plus aigus.
L’utilisation de la trompette remonte à la nuit des temps. Des trompettes de Jéricho à l’Antiquité, elle était considérée comme un instrument noble et sa sonorité éclatante convenait aux cérémonies solennelles ou militaires.
A travers les siècles, la trompette conserve ce rôle, mais s’intégrera à d’autres styles de musique. Au XVIIème siècle, Monteverdi, Purcell et tous les compositeurs de fanfares écrivirent pour elle. La technique étant basé seulement sur l’utilisation dés sons harmoniques, peu de trompettistes atteignirent un degré de virtuosité encore difficile à reproduire de nos jours.
J.S Bach, Haendel mirent en valeur la trompette piccolo, ainsi que L. Mozart, Haydn et Hummel. Ces deux derniers utilisaient la nouvelle trompette à clefs, qui permet de jouer la gamme chromatique.
Grâce à l’invention des pistons en 1814, la trompette appréciée des compositeurs des XIXème et XXème siècles prit la place capitale que l’on sait au c¦ur de l’orchestre philharmonique, dans l’orchestre d’harmonie, le jazz et la musique de variété.
Le cornet eut son époque de succès en France grâce au travail de Jean-Baptiste Arban, et reste incontournable dans l’interprétation du répertoire français.
Le plus grand trompettiste du XX siècle reste incontestablement Maurice André, qui redécouvrit le répertoire baroque avec l’utilisation de la trompette aigue.