CHANT

Le Conservatoire Russe de Paris Serge Rachmaninoff propose des cours de chant.

 

PROFESSEURS

 

VeraNikolova

Madame Vera NIKOLOVA (mezzosoprano)

Née à Sofia (Bulgarie) Vera Nikolova fait ses études musicales en Italie, où elle obtient ses premiers prix de piano et de chant au Conservatoire National de Venise. Elle étudie à l’Accademia Chigiana de Siena avec Giorgio Favaretto, à Milan avec Rodolfo Celletti et se perfectionne avec Tito Gobbi et Elisabeth Schwarzkopf. Installée à Paris elle travaille avec Gérard Souzay et Régine Crespin.

Elle commence sa carrière avec Juditha Triumphans de Vivaldi (Teatro Olimpico de Vicenza) et Didon et Enée de Purcell (Teatro Nuovo de Vérone). Elle chante les plus grands oratorios baroques en Italie, en France, en Allemagne, en Belgique et en Grande-Bretagne.
Au festival de Saint-Riquier elle interprète la Petite messe solennelle de Rossini, en tournée en Europe et au Festival des Flandres le Requiem de Verdi, à Anvers le Stabat Mater de Dvorak, à Paris la Cantate Alexander Newsky de Prokofiev.

A l’opéra, elle interprète les rôles de Mozart (Giuditta, Cherubino, Dorabella, Marcellina) et de Rossini (Rosine, Cenerentola, Isabella), son répertoire s’étendant également au grand répertoire dramatique de mezzo soprano (Charlotte, Carmen, Dalila, Santuzza, Azucena, la Princesse de Bouillon et Sieglinde, ).

En France elle chante aux festivals, à Paris à la Salle Gaveau, à la Salle de l’ UNESCO, aux Etats-Unis à Los Angeles et à Seattle, avec le Northwest Chamber Orchestra, au Canada à l’Université McGill de Montréal, à Toronto et Ottawa, en Algérie au Théâtre National d’ Alger et au théâtre d’Oran, en Bulgarie, à Sofia, elle chante à l’Opéra, à la Salle Bulgaria, et dans les grands festivals.
Sa prédisposition naturelle pour la musique de chambre l’amène à cultiver un grand répertoire des classiques allemands, français, italiens et russes.

La télévision nationale bulgare lui a consacré un film-reportage de la série « Pas de nostalgie » dédiée aux artistes bulgares résidant à l’étranger. Elle a également enregistré pour R.A.I., pour les chaînes de télévision privées bulgares, pour Arte et pour Radio Classic King FM aux U.S.A. Son dernier CD est dédié aux mélodies de Tchaikovsky, Moussorgsky et Rachmaninoff.

Vera Nikolova a enseigné le chant dans les conservatoires de Paris pendant dix ans et pris part à nombreux jurys de chant à Paris et en France.
Elle a enseigné en stage en France, en Italie aux U.S.A. (Cornish College) au Canada (Université Mc Gill de Montréal ), en Algérie (Ecole de musique à Oran).
L’Institut Culturel Français l’invite chaque année pour une Master Class avec les meilleurs élèves du Conservatoire National de Sofia.
Elle donne des cours à l ’H.E.C de Jouy-en-Josas.
Depuis deux ans elle organise son Master Class d’été à la résidence musicale « Harmonies » à La Charité-sur Loire.

Pour plus de renseignement : www.veranikolova.com Cours de chant classique les lundis

S POLVARA

 

 

Monsieur Siegfried POLVARA

 

 

 

 

 

 

Siegfried Polvara est un jeune ténor lyrique de 34 ans. Il étudie la technique vocale et le piano auprès de son père ténor pianiste et chef d’orchestre. Il se perfectionne ensuite auprès de différents professeurs et chefs de chant tels que: Enzo la selva, Gabriel Bacquier, JP Blivet, Janine Reiss, Elizabeth Cooper… Il Entame très vite un début de carrière à l’âge de 18 ans en tant que baryton, dans des rôles tels que Gregorio (Roméo et Juliette), ou le brésilien (vie parisienne), mais c’est dans une tessiture de ténor lyrique que Siegfried Bernard va se distinguer. A l’âge de 22 ans, il intègre l’Opéra National de Paris en tant que premier ténor surnuméraire au sein du choeur et parallèlement aborde de nombreux premiers rôles d’opéra et de l’opérette, parmi lesquels : Roméo (Roméo et Juliette Gounod), Alfredo (Traviata Verdi), duc de Mantoue (Rigoletto verdi), don Jose (Carmen Bizet), Faust(Gounod), Alfred (chauve souris Strauss), Camille de Coutancon (veuve joyeuse Lehar), Vincent (chanteur de Mexico Lopez), Juanito (Andalousie Lopez), Vano (Gipsy Lopez)….. Siegfried Polvara se produit en tant que soliste de premiers plans sur de nombreuses scènes françaises et étrangères telles que: Palais des congres de Paris, Grand théâtre de Calais, théâtre de Boulogne sur mer, théâtre d’Angoulême, Opéra de Toulon, théâtre du Pin galant de Mérignac, casino barrière Toulouse, théâtre de Nîmes, théâtre d’Aix les bains, l’entrepôt à Bellay, villa Médicis à Rome….. Lors de nombreux concerts et oratorios: Salon France/Amérique aux Champs Elysées, Jules Vernes Tour Eiffel, musée jacquemart André, grand Palais et petit Palais de Paris, villa Borghèse a Rome. Siegfried Polvara s’adonne également à la peinture, à la mise en scène, à l’écriture de spectacles, et au professorat à l’AICOM Paris et au conservatoire Rachmaninoff de Paris.

Monsieur Siegfried BERNARD POLVARA est Directeur Artistique de l’Académie de Chant du Conservatoire.

 

 Monsieur Tsvetan DOBREV 

Dobrev photo 1                                    

 

Tsvetan DOBREV est l’auteur du livre bilingue « Une synthèse du Savoir Musical » en trois parties :

- Bases de la Musique et Contrepoint Strict

- Harmonie tonale et la fugue de Bach

- Formes Musicales et Méthode d’Analyse.

Cours le jeudi après-midi.

Tsvetan DOBREV enseigne également le Chant et le Piano.

Né en 1956 à Kazanlak (Bulgarie),  Tsvetan Dobrev fait ses études secondaires à l’École Musicale de Sofia (1970-75).

En 1981 il finit ses études de composition (A. Tanev), piano (K. Ganev), orgue (N. Krasteva) et fait une spécialisation de Contre-point (D. Hristov) à l’Académie de Musique. Dès 1981, il travaille à la Radio Nationale Bulgare où il a la possibilité d’apprendre la technologie et la stylistique de la musique électro-acoustique. En 1982 il gagne le Grand Prix du Concours International de Musique Moderne à Varèse, Italie, et plus tard  devient membre du jury du même concours pendant 10 ans. Il se spécialise en musique électro-acoustique auprès de Pietro Grossi à Pise. Dès 1986 il enseigne la polyphonie et le contre-point au CNS de Musique de Sofia.

Depuis 1990 il habite en France, où il travaille dans le domaine de la pédagogie.

Il a élaboré une méthode originale: Une Synthèse du savoir musical, 3 tomes réunis en un seul  (éditée en version bilingue anglais/français par Éditions ETERNA  .

En 1992 il crée l’Orchestre de Chambre Academus et les chorales mixtes Les Maîtres Chanteurs, Flori Canti et Orphée, avec lesquelles il fait des concerts en France, Autriche, Luxembourg, Italie, Hongrie.  En 2007, il fonde la chorale Canta Lex.

Ses œuvres sont interprétées lors de concerts d’auteurs en Belgique, France, Bulgarie, Italie, Canada, Tchéquie,  Slovaquie, à Moscou, Prague, Bakou.
Il est détenteur de prix des Festivals de Brno (Tchécoslovaquie, 1984), du Comité de Télévision et Radio de Sofia (1985) et du Festival de Thématique Marine à Antibes, France (1991).
Compositions Poème antique pour violoncelle et piano (1978): Marionnettes pour clarinette, piano et instruments de percussion (1978); Simples formes pour piano (1978, 1985); Prélude et fugue sur “Neva” pour orgue (1979); Suite de jazz pour trompette et combo (1980); Métamorphoses sur les tableaux de Hristo Simeonov, musique électro-acoustique (1982); Ballet pour électronique, 13 instruments et lecteur, paroles: Salvatore Quasimodo, Torqvato Tasso (1982); Triptyque italien, paroles: Rossana Maggia, soprano et quartet à cordes (1983); Jazz métastases et adio pour instruments de percussion et électronique, musique électro-acoustique (1983); Le Chant des Rhodopes, musique électro-acoustique (1983); Anthologie XX, électronique et orchestre symphonique (1984);  Petit conte de la mer pour 2 pianos (4 mains) (1986); Folks Sketches, musique électro-acoustique (1986); The Bells; paroles: E.A. Po, cycle soprano et 7 instruments (1987); Pièces pour orchestre de jazz (Jeu, Country Song, Naissance) (1985-89); Il faut que tu sois …, trois chansons sur les textes de femmes poètes bulgares, soprano et piano (1989); Alice dans le monde des glaces, ballet pour enfants, libretto Naiden Chulekov (1989); Adieu, grand-père, musique électro-acoustique (1996); Tangra, cantate, quatuor vocal et 12 instruments (1993); Liturgie bulgare pour choeurs mixtes a capella (2000); Préludes et Fugues bulgares pour piano (2005-2007); 3 comédies musicales, musique pour enfants, chansons pour soliste ou pour chorale; chansons pop; musique théâtrale, de télévision et de cinéma.